Présentation

Qu’est-ce que le FAF-PM ?


Le FAF-PM est le Fonds d'Assurance Formation de la Profession Médicale.

Agréé en 1974, Le FAF-PM a pour mission de gérer des fonds issus de diverses origines et destinés à la formation continue des médecins exerçant à titre libéral.

Il est habilité depuis 1993 pour mobiliser les fonds de la formation professionnelle continue collectés en début d'année par l'URSSAF. Depuis 2007, une cotisation complémentaire est appelée pour les médecins ayant déclaré un conjoint collaborateur.


Cette cotisation représente actuellement la ressource essentielle du FAF-PM. Elle est calculée, pour les médecins libéraux comme pour toutes les autres professions libérales, sur la base de 0,25% du plafond annuel de la sécurité sociale soit 94 euros pour l'année 2015. La base de cette cotisation est de 0.34 % pour les médecins ayant déclaré un conjoint collaborateur.

A qui s’adresse le FAF-PM ?


Le FAF-PM est exclusivement réservé :
- aux médecins ayant un exercice libéral
- à leur conjoint collaborateur,
qui se sont acquittés de la cotisation pour la formation professionnelle (CFP) auprès de leur URSSAF

Quelles formations le FAF-PM prend-il en charge?


  1. Des formations collectives : les stagiaires s’inscrivent auprès d’associations de Formation Médicale Continue (FMC) habilitées par le FAF, qui délivrent gratuitement certaines formations à caractère interactif, aux médecins exerçant à titre libéral.

    >> Consultez la liste des associations

    >> Consultez la liste des actions validées

    >> Vous représentez une association professionnelle et souhaitez soumettre une formation, rendez-vous dans l’Espace association


  1. Des formations prises en charge à titre individuel

            Le FAF-PM octroie, a posteriori, une prise en charge directe des frais pédagogiques (il n'y a pas d'entente préalable)

 

 

Pour bénéficier d’une prise en charge de sa formation collective ou individuelle, le médecin devra être à jour de la cotisation pour la formation professionnelle (CFP) pour lui-même et éventuellement un conjoint collaborateur déclaré.

>> Consultez la liste des associations
>> Les conditions de prise en charge